Les coups de coeur des bibliothécaires, disponibles aussi sur la Numothèque

  • Safe and sound / Awa Ly, chant & perc. |

    Safe and sound / Awa Ly, chant & perc. Ly, Awa (1977-....). Chanteur. Chant & perc.

    Âme et authenticité 5/5 La chanteuse française d’origine sénégalaise chante de toute son âme, entre musiques tribales, blues et balades folk. A découvrir ! Aude - Bibliothécaire multimedia - Le 21 octobre 2020 à 09:48
  • Herman et Dominique / Alexandra Pichard |

    Herman et Dominique / Alexandra Pichard Pichard, Alexandra (1983-....). Auteur

    Un album décalé 5/5 "Tous les matins à sept heures, Herman réveille Dominique, sa moule domestique. Puis, il la promène avant d'aller travailler." Herman, vieux monsieur... Voir plus "Tous les matins à sept heures, Herman réveille Dominique, sa moule domestique. Puis, il la promène avant d'aller travailler." Herman, vieux monsieur à la calvitie prononcé, a une relation heureuse avec Dominique, sa moule domestique. Jusqu'au jour où... Ce petit album est hilarant ! La banalité de cette relation quotidienne sans surprise est complètement renversée par la simple incarnation du personnage de Dominique par une moule. L'absurde joue son rôle à merveille. Très loin des personnages des albums jeunesses habituels - Trotro, Petit Ours Brun, Peppa Pig ou Charlotte aux fraises - les codes du genre sont pourtant parfaitement respectés : format carré, papier cartonné, lettrages majuscules, illustrations simples et épurées. La surprise de cette histoire "pour adultes" adaptée aux enfants en fait un régal pour tous les âges. Finies les lectures pédagogiques ! L'adulte qui raconte l'histoire sera aussi diverti.e que l'enfant, et des débats sans fins peuvent naître de toutes les interprétations à donner à cet album profond sous ses airs comiques assumés. Si vous avez aimé "Herman et Domique", vous aimerez peut être aussi les albums de "Kiki cosmonaute", ou encore "Dors et fais pas chier". Voir moins MATHILDE FOUARD - Le 20 octobre 2020 à 18:17
  • Buveurs de vent / Frank Bouysse |

    Buveurs de vent / Frank Bouysse Bouysse, Franck (1965-....). Auteur

    Il était une fois Le Gour Noir 5/5 Encore invisible derrière la colline, le soleil irriguait le ciel et la lumière épaississait de seconde en seconde. C'était comme si les milliards d'a... Voir plus Encore invisible derrière la colline, le soleil irriguait le ciel et la lumière épaississait de seconde en seconde. C'était comme si les milliards d'aubes précédentes avaient été nécessaires pour parvenir à la perfection de celle-ci, comme si elle s'était nourrie de toutes les autres. Des grandes fougères jaunies laquées de givre se pavanaient en bordure du chemin, telles de vieilles bourgeoises décharnées visitant une exposition. L'automne commençait à teinter les feuilles des grands hêtres froissées par le vent. En fond sonore, la rivière apparut, ruine flamboyante prise dans la végétation, et trois ombres s'étalèrent sur le chemin, comme des guerriers Massaïs escortant des enfants." "Buveurs de vent" plante son décor dans la vie d'une famille qui vie dans une vallée nichée entre deux versants de montagne et une rivière "le Gour Noir"; juste en amont on trouve le viaduc, la centrale et sa petite ville qui porte le nom de son fondateur et maître absolu Joyce. Nous sommes dès le prologue immergés dans des temps qui semblent immémoriaux et, comme souvent avec Franck Bouysse, nous ignorons tout de la localisation de ce bourg, subtilité voulue pour laisser place à notre imaginaire de le récréer. Une topographie exacte nous installe cependant dans le réel des personnages qui animent admirablement ce récit. Tout d'abord les quatre frères et sœur, Marc qui trouve dans les mots la seule raison d'exister en dépit de l'interdiction stricte du père de lire; Mathieu en communion et en perpétuel dialogue avec la nature environnante, Mabel d'une beauté irrévérencieuse aussi perspicace qu'indépendante et Luc l'enfant "débile" qui vit dans le monde de l'Ile au Trésor et qui voue une vraie dévotion à sa sœur. Tous sont des enfants puis des jeunes adultes épris de liberté, vivant du souffle impérieux que leur destinée leur impose. Les parents, Martha pétrie de bondieuseries et Martin taciturne effacé devant la mère et qui ne voit pas d'autre moyen d'éduquer ses enfants qu'en les battant. Viennent ensuite tous les personnages qui gravitent autour et qui élargissent comme des cercles concentriques l'histoire : Joyce arrogant et mystérieux fondateur de cette ville où chaque rue porte son nom, ses deux sous-fifres le nain Snake et le géant Double et Gobbo, figure émancipatrice du récit, marin en cale sèche dans ce village de montagnards. Véritable western rocailleux "Buveurs de vent" démarre lentement, un prologue suivi d'une prose qui pose ses petits cailloux avec précaution, une rivière tranquille qui grossit au fur et à mesure que les protagonistes se découvrent à eux-mêmes. Déjà séduite par son roman précédent "Né d'aucune femme" j'avais hâte de découvrir le nouveau roman de Franck Bouysse. Je n'ai pas été déçue. Ici encore la langue déployée par l'auteur est enchanteresse, ici encore nous nous faisons emporter par un conte cruel et magnifique. Un roman exigeant aussi, j'avoue avoir laissé "décanter" avant d'en apprécier sa saveur âpre et limpide qui ne m'a que conforté dans mon envie de les partager avec vous ! Retrouvez ce titre en livre numérique sur Bibook https://numotheque.grenoblealpesmetropole.fr/notice/BIB_tea.record.3664352863644_3019008147409/buveurs-de-vent Voir moins ESTER - Le 17 octobre 2020 à 13:49
  • Myopia / Agnes Obel, comp., p., chant |

    Myopia / Agnes Obel, comp., p., chant Obel, Agnes (1980-....). Compositeur. Comp., p., chant

    Le monde mystérieux d'Agnès Obel 5/5 Cette autrice-compositrice-interprète danoise nous invite dans son univers si particulier, dans lequel elle déforme et transforme sa propre voix et di... Voir plus Cette autrice-compositrice-interprète danoise nous invite dans son univers si particulier, dans lequel elle déforme et transforme sa propre voix et divers instruments (piano, cordes...). Elle y ajoute des effets étranges et vibrants, devenus sa marque de fabrique. Créative, onirique, Agnès Obel nous offre une fois de plus un voyage singulier. Voir moins Justine, bibliothécaire - Le 15 octobre 2020 à 20:44
  • Lina-Raül Refree / Lina-Raül Refree, ens. voc. & instr. |

    Lina-Raül Refree / Lina-Raül Refree, ens. voc. & instr. Lina-Raül Refree. Musicien. Ens. voc. & instr.

    Entre tradition et modernité 5/5 Le producteur espagnol Raül Refree et la chanteuse de fado Lina Rodrigues s’associent pour revisiter le répertoire de la reine du genre : Amalia ... Voir plus Le producteur espagnol Raül Refree et la chanteuse de fado Lina Rodrigues s’associent pour revisiter le répertoire de la reine du genre : Amalia Rodrigues. Le tout est absolument magnifique, moderne grâce à ses arrangements électroniques sobres. C’est un cri de l’âme éperdu, qui conserve pourtant une profonde pudeur. Tout est dit en une seule petite phrase inscrite sur la jaquette : « La musique n’est pas une géographie. C’est une émotion. » Voir moins Aude - Bibliothécaire Multimédia - Le 14 octobre 2020 à 09:30
  • La chaîne : trad. de l'anglais (Etats-unis) par Pierre Reignier / Adrian McKinty |

    La chaîne : trad. de l'anglais (Etats-unis) par Pierre Reignier / Adrian McKinty McKinty, Adrian. Auteur

    Et si ça vous arrivait ? 4/5 "Elle se rend compte qu'elle doit donner l'impression d'être tombée sous l'emprise d'une secte, mais bon c'est à peu près cela." Ce thriller psycholo... Voir plus "Elle se rend compte qu'elle doit donner l'impression d'être tombée sous l'emprise d'une secte, mais bon c'est à peu près cela." Ce thriller psychologique pose une question fondamentale pour tout parent : jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour sauver votre enfant ? Adrien McKinty auteur d'origine Irlandaise a déjà publié divers romans noirs tous ont pour cadre l'Irlande du Nord et la ville de Belfast en particulier comme "Dans la rue j'entends les sirènes" publié dans la trop vite disparue édition "La Cosmopolite Noire". Avec La Chaine McKinty change d'éditeur et de genre. Nous voici donc dans une petite ville balnéaire au nord de New York, nous sommes en hiver et Rachel jeune femme séparée et mère d'une jeune ado Kelly vient de reçevoir un coup de fil de sa cancerologue qui lui propose de passer la voir pour discuter de ses dernières analyses. Préoccupée et soucieuse que sa rémission soit remise en cause Rachel prend la route. Au même moment Kelly attend devant l'arrêt du bus pour se rendre à son lycée ; une voiture s'arrête un monsieur et une dame en descendent et l'amènent de force. Cinq minutes après Rachel reçoit un appel (elle pense être en retard à son rendez-vous) la personne au bout du fil parle avec une voix masquée et lui dit de s'arrêter sur le bas coté de la voie rapide car ce qu'elle va entendre va la déstabiliser. A partir de ce moment le roman va prendre une direction folle et Rachel va être mise à l'épreuve : ce qui d'dorénavant s'appellera "la chaîne" va exiger toute son attention et beaucoup plus encore. Pour vous donner une idée vous connaissez les lettres puis les messages vous incitant à poursuivre des chaines qui vous apporteront bonheur si vous les poursuivez. Imaginez tout ça mais versant angoisse et chantage ! Personnellement j'ai préféré la première partie (le roman en comporte deux), plus tendue et psychologiquement réussie : on suit Rachel dans ses moindres mouvements, dans ses pensées où un terrible dilemme la dévore, et dans le plan qu'elle va mettre en place. Au final un thriller efficace que j'ai lu d'une traite avec au passage des chapitres qui nous interrogent sur nos présences sur les réseaux sociaux et la trace de petits poucets qu'on peut y laisser... Et si la "Chaine" s'abattait sur vous, que feriez-vous ? Voir moins ESTER - Le 13 octobre 2020 à 19:00
  • Réparez vous-même vos appareils électroniques / Jean Boyer |

    Réparez vous-même vos appareils électroniques / Jean Boyer Boyer, Jean (1947-....). Auteur

    Obsolescence programmée 4/5 Pour donner une seconde vie! Philippe B - Le 13 octobre 2020 à 10:30
  • Le ghetto / scénario, Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël |

    Le ghetto / scénario, Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël Morvan, Jean-David (1969-....). Auteur

    Un sujet grave abordé de manière accessible pour les enfants 5/5 Nous sommes en pleine deuxième guerre mondiale. Irena Sendlerowa est polonaise, travailleuse sociale, et elle a hérité du caractère courageux et obsti... Voir plus Nous sommes en pleine deuxième guerre mondiale. Irena Sendlerowa est polonaise, travailleuse sociale, et elle a hérité du caractère courageux et obstiné de son père. Comment a-t-elle réussi à sauver 2 500 enfants juifs du ghetto de Varsovie, un enfer complètement fermé et surveillé jour et nuit par les nazis ? C'est ce que raconte cette bande dessinée, qui réussit à marier force de l'émotion et simplicité, pudeur et beauté graphique (comment montrer à des enfants des choses aussi dures que la misère, la cruauté et la mort sans entrer dans les détails sordides). Voir moins Claire C. - Le 09 octobre 2020 à 14:20
  • Les assassins de la 5e B : roman / Kanae Minato |

    Les assassins de la 5e B : roman / Kanae Minato Minato, Kanae (1973-....). Auteur

    Surprenant 5/5 1er roman policier de cette japonaise où l'intrigue n'est pas banale et le dénouement surprenant. Cela se passe dans un collège et les meurtriers son... Voir plus 1er roman policier de cette japonaise où l'intrigue n'est pas banale et le dénouement surprenant. Cela se passe dans un collège et les meurtriers sont mineurs. Les personnages témoignent les uns après les autres avec leur personnalité et leur point de vue personnelle. Le suspens est maintenu jusqu'à la fin du roman. Voir moins FRANCOISE - Le 06 octobre 2020 à 15:17
  • La bibliothèque des citrons / Jo Cotterill |

    La bibliothèque des citrons / Jo Cotterill Cotterill, Jo. Auteur

    Un livre acidulé 5/5 Calypso, élève de 10 ans solitaire et rêveuse, nous raconte sa rencontre avec Mae, qui adore la lecture elle aussi, mais n'hésite pas à sourire, parle... Voir plus Calypso, élève de 10 ans solitaire et rêveuse, nous raconte sa rencontre avec Mae, qui adore la lecture elle aussi, mais n'hésite pas à sourire, parler, rire, et s'amuser. Ensemble elles vont écrire un roman, et découvrir le secret que le père de Calypso cache dans sa bibliothèque. Depuis la mort de la mère de Calypso, son père s'est renfermé sur lui-même et passe ses journées à écrire une encyclopédie sur les citrons, en délaissant le monde extérieur, et notamment sa fille. Ce roman aborde le deuil et l'amitié avec beaucoup de sensibilité et de dynamisme. La relation qui se noue entre les deux filles, avec ses hauts et ses bas, mais surtout du soutien et de la bienveillance, nous permet de saisir le contraste entre la dureté d'une vie tournée vers la solitude intérieure et la force de celle tournée vers les autres. Un livre à lire qu'on soit ado ou adulte ! Si vous avez aimé ce roman, vous aimerez peut être aussi "La fourmi rouge" de Chazerand, Émilie. Voir moins FOUARD MATHILDE - Le 01 octobre 2020 à 11:51
  • Mauvaises herbes / un film de Kheiron |

    Mauvaises herbes / un film de Kheiron Kheiron. Metteur en scène ou réalisateur. Acteur

    Quel talent 4/5 Les premières images sont terrifiantes, mais ce film est magnifique. Dussolier et Deneuve ne sont même pas les personnages principaux. GISELE - Le 29 septembre 2020 à 13:39
  • Et toujours les Forêts / Sandrine Collette |

    Et toujours les Forêts / Sandrine Collette Collette, Sandrine (1970-....)

    Une sombre forêt pour survivants aux âmes éternelles 5/5 "Il fallait vivre chaque jour comme s'il était le dernier - pas pour se faire peur, mais pour avoir le moins de regrets possible. De toute façon, il e... Voir plus "Il fallait vivre chaque jour comme s'il était le dernier - pas pour se faire peur, mais pour avoir le moins de regrets possible. De toute façon, il en resterait. De toute façon, la mort n'était jamais parfaite." Corentin est un garçon qui a grandi loin, très loin de l'amour maternel. Sa petite enfance n'a été qu'une suite de désillusions, de manques et de tristesse. Il est cahoté sans cesse d'une famille de remplacement à une autre jusqu'au jour où sa mère, lasse d'avoir à charge cet enfant qu'elle déteste, l'abandonne à la lisière d'une forêt où elle même avait grandi. C'est là que se trouve la pauvre bâtisse où vit Augustine. La grand mère accueille l'enfant malgré quelques réticences. Peu à peu des liens forts se tissent entre ce deux êtres et, grâce à la bienveillance d'Augustine et à l'entourage des forêts que l'enfant a appris à chérir, le caractère de Corentin se forge, le bonheur simple d'être aimé l'habite enfin. Puis arrive le jour où le jeune homme doit partir à la grande ville afin de continuer ses études. Corentin est d'abord énivré puis déçu par la vie citadine : l'anonymat, la solitude et surtout l'éloignement des forêts le blessent . C'est pour échapper à ce mal être que tous ses weekends, il descend dans les catacombes avec d'autres étudiants un peu perdus comme lui. Ce que nous pouvons nommer l'effondrement, survient pendant un de ces moments d'enfouissement, sauf que cette fois, à la sortie des catacombes le constat est effrayant : Corentin est sauf mais à la surface il ne reste plus d'humain, ni d'animaux vivants ; nous ne serons jamais au cours du récit ce qui a pu causer cette catastrophe, là n'est pas l'important. Servi par une langue merveilleuse, d'une grande précision, crue et poétique à la fois, "Et toujours les forêts" nous captive dès le premier paragraphe. Nous cheminons à coté de Corentin, nous arpentons avec lui ce retour improbable vers les forêts, embarqués dans un voyage initiatique à rebours où tout espoir semble être vain. On retrouve avec bonheur dans ce roman aux accents post-apocalyptiques, les thématiques chères à l'auteure : les grands espaces sauvages, la nature, la vie rude et impitoyable qu'elle impose aux humains, la réflexion écologique, l'engagement ou encore les personnages dotés d'une forte forme de résilience. Un seul mot pour conclure : un excellent Sandrine Colette ! Voir moins ESTER bibliothécaire - Le 28 septembre 2020 à 16:38
  • Designer / Aldous Harding, comp., chant, guit. |

    Designer / Aldous Harding, comp., chant, guit. Harding, Aldous (1990-....). Compositeur. Comp., chant, guit.

    Un sortilège musical néo-zélandais 5/5 Ne manquez pas le dernier album de cette autrice-compositrice-interprète folk néo-zélandaise, indolent et lumineux, étrange et mélancolique. Une voix ... Voir plus Ne manquez pas le dernier album de cette autrice-compositrice-interprète folk néo-zélandaise, indolent et lumineux, étrange et mélancolique. Une voix un peu traînante, intrigante, qui devient vite hypnotique... Voir moins Justine Dumas - Le 26 septembre 2020 à 09:49
  • Angel, l'Indien blanc / François Place |

    Angel, l'Indien blanc / François Place Place, François (1957-....). Auteur

    Envoûtant 5/5 Un merveilleux récit d'aventures dans des contrées mystérieuses où se confondent réel et surnaturel. Emmanuelle - Le 24 septembre 2020 à 15:40
  • La Belle Sauvage / Philip Pullman |

    La Belle Sauvage / Philip Pullman Pullman, Philip (1946-....). Auteur

    Chic, un préquel ! 4/5 Quel bonheur de retrouver l'univers de "A la croisée des mondes", avec ce premier préquel qui retrace la toute petite enfance de Lyra au travers de de... Voir plus Quel bonheur de retrouver l'univers de "A la croisée des mondes", avec ce premier préquel qui retrace la toute petite enfance de Lyra au travers de deux adolescents, Malcolm et Alice, qui furent ses premiers protecteurs. Les deux personnages, débrouillards et attachants, forment un tandem équilibré. L'écriture est toujours aussi précise et le texte fourmille de détails permettant de donner vie à tout un univers. Le roman se termine néanmoins trop vite, malgré son épaisseur, et sans nous apporter toutes les réponses attendues...vivement la suite ! Ce roman est également téléchargeable sur la Numothèque Grenoble Alpes : https://numotheque.grenoblealpesmetropole.fr/notice/BIB_EDEN288829/la-trilogie-de-la-poussiere-%28tome-1%29---la-belle-sauvage Voir moins Estelle, bibliothécaire - Le 19 septembre 2020 à 10:26